Le Ministère du Bonheur Suprême, de Roy Arundhati

(1 avis client)

8,00

Le Ministère du Bonheur Suprême, de Roy Arundhati, Editions Gallimard, 2018; 540 pages

C’est un roman qui capture la vie qu’Arundhati Roy a vécu et les questions qui l’ont consumées depuis la publication de son révolutionnaire « Le Dieu des petites choses ». C’est une histoire sur notre monde contemporain, sur l’Inde et le Pakistan, présentée à travers le microcosme des individus qui vivent le conflit sans fin et déchirant du Cachemire, et les communautés marginales des étrangers à Delhi. Elle commence par l’observation de vautours éliminés par le poison, une métaphore de la façon dont la société indienne a été empoisonnée par une histoire de politiciens corrompus et vénaux, de haines religieuses et de rivières de sang et de mort débordantes, privées de justice. Elle aborde les questions de castes, de divisions basées sur le pays, le sexe et la religion, de deuil, de perte et d’amour. Il s’agit d’un récit tentaculaire qui n’a pas la mainmise sur une intrigue, et qui ne convient donc pas à ceux qui recherchent une lecture plus définie et structurée. Je l’ai trouvé fascinant, plein d’humour au milieu de l’horreur, et magnifiquement écrit avec une imagerie vibrante, étayée par une prose artistique et lyrique.


très bon état

EAN: 9782072833076 Catégorie :

1 avis pour Le Ministère du Bonheur Suprême, de Roy Arundhati

  1. livre

    Le Ministère du Bonheur Suprême, de Roy Arundhati  peut être considéré comme une fiction littéraire contemporaine contenant la prose de Roy sous de nombreuses formes, notamment la poésie, les lettres, la composition, le dialogue et ses talents d’experte en narration.

Ajouter un Avis